ICAS France vous propose “Une vision d’entreprise moderne et innovante”

EAP ne signifie pas seulement « Employee Assistance Program » (en français PAE : programme d’aide aux employés) mais aussi par son effet sur l’organisation “Enterprise Agility Preparation” (préparation à l’agilité de l’entreprise) !

L’agilité est l’un des mots à la mode les plus importants dans le monde des affaires d’aujourd’hui. Une entreprise doit être agile, sinon elle perdra des parts de marché, des opportunités commerciales et des facteurs de réussite. Toutes les organisations soucieuses de l’avenir de l’entreprise doivent intégrer une certaine forme d’agilité dans leur stratégie si elles sont sérieusement orientées vers l’avenir : Time-to-market, time-to-innovation, time-to-benefit ou time-to-success.

Pour être au bon endroit au bon moment dans un environnement commercial accéléré et mondialisé, l’entreprise doit être rapide, flexible, dynamique, intelligente, légère, décisionnelle et réactive. Tout cela peut se résumer à être véritablement agile. Ce qui, en soi, exige un nouveau niveau d’adaptation au changement et d’expérimentation. La méthodologie Scrum en gestion de projet en est un parfait exemple.

Ok, jusqu’ici, c’est la théorie douce.

Toutes les caractéristiques d’une organisation exigent que ses éléments clés fassent preuve des mêmes compétences – c’est-à-dire le cher et unique employé. Col bleu, col blanc ou sans col. Dans un tel environnement organisationnel, un employé doit idéalement faire preuve d’une grande capacité d’adaptation, de créativité, d’originalité et d’un esprit de performance. Pas sur le papier mais dans la réalité. C’est exactement ce que tous les managers espèrent obtenir de leurs employés, y compris d’eux-mêmes bien sûr. Voici apparaître le grand défi.

Nous savons que si l’agilité des entreprises a un côté lumineux et ensoleillé, il y a aussi des ombres : la peur de ne pas pouvoir suivre le rythme et les exigences de créativité. Des niveaux de stress plus élevés en raison du comportement compensatoire sous forme de “sang, sueur et larmes”. La résistance au changement en raison du manque d’information et d’autres centaines de raisons personnelles – liées au travail ou à la vie privée. Tout cela ralentit l’agilité. Cela la tue.

C’est là que l’EAP (le PAE en français) classique entre en jeu. Si une organisation commence le voyage de son agilité organisationnelle, elle doit s’y préparer. Faire ses bagages pour le voyage, pour ainsi dire. Là encore, les employés doivent être préparés et prêts à assumer davantage de responsabilités, à agir plus rapidement et à adopter un comportement non conventionnel. Cela ne se fera pas du jour au lendemain et sans adaptation individuelle. Et il se peut qu’ils aient besoin d’une assistance étape par étape, un peu comme un coaching. La session de coaching pourrait alors être proposée comme un service distinct. La récolte de gains devrait être immense : souvent, les employés les plus expérimentés ne sont pas nécessairement prêts pour l’agilité dès le départ.

Un EAP tourné vers l’avenir peut aider l’organisation à se préparer à l’agilité, ou à la gérer, en se concentrant sur cette stratégie de changement interne et en déclarant que l’EAP d’ICAS fait partie de la boîte à outils émotionnelle personnelle de chaque employé qui se dirige vers plus d’agilité. Le EAP d’ICAS est lui-même si agile qu’il peut porter le projecteur sur l’effort d’agilité de l’entreprise et ainsi aider l’entreprise en matière d’expertise et de sensibilisation. Les sessions d’ICAS devraient être associées à l’effort de poursuite de cette stratégie.

Il suffit d’un effort minime pour repositionner un EAP en tant que programme d’aide à la “préparation à l’agilité de l’entreprise”, à côté de tous les autres aspects remarquables de l’EAP.

Ces réflexions sur l’EAP répondent à la question d’une importance primordiale : « Comment l’organisation devrait se préparer pour un meilleur futur ? » et devient donc automatiquement un sujet de préoccupation de chaque PDG.  ICAS France vous accompagne dans ce trajet de changement. Contactez Benjamin Saviard, directeur d’ICAS France, pour obtenir plus d’informations : benjamin.saviard@icas-france.com, 01 75 85 01 61.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *